L’anxiété est une émotion causée par une situation stressante observée ou vécue. Lorsqu’elle devient excessive elle peut être considérée comme un trouble psychologique qui nécessite une prise en charge médicale. Vivre avec l’anxiété n’est pas chose aisée, mais les scientifiques affirment que les gens qui souffrent d’anxiété ont des superpouvoirs.

Loin de la science-fiction qui illustre les superpouvoirs sous des formes imaginaires, les scientifiques considèrent qu’une personne avec un quotient intellectuel élevé a un super pouvoir. Des études ont également montré que les personnes chez lesquelles on a diagnostiqué un trouble anxieux généralisé sont souvent associées à un niveau d’intelligence supérieur.

L’anxiété, signe d’intelligence

Une nouvelle étude du centre médical SUNY aux Etats-Unis, publiée dans l’Evolutionary Neuroscience, a démontré que l’anxiété serait un signe d’intelligence. L’équipe de scientifiques américains, menée par Jeremy Coplan, a constaté que l’anxiété et l’intelligence évoluent ensemble.

Le Dr Jeremy Coplan, a expliqué que même si la plupart des gens ont tendance à considérer l’anxiété comme une chose négative, elle est en fait liée à l’intelligence. Il affirme également que l’anxiété peut parfois être invalidante et que les inquiétudes du patient sont irrationnelles, mais il existe des situations dangereuses où une inquiétude excessive devient utile et adaptative.

L’étude s’est intéressée à 26 personnes qui vivent avec des troubles anxieux et 18 personnes qui ne les ont pas. Ils ont répondu à un quiz du quotient intellectuel ainsi qu’à un test pour évaluer leur inquiétude. L’étude a révélé que ceux qui avaient des niveaux d’inquiétude plus élevés au cours du test avaient le quotient intellectuel le plus élevé.

Certaines personnes croient que ceux qui souffrent d’anxiété ont une meilleure probabilité d’être empathiques, car ils peuvent mieux lire les signes émotionnels et être à l’écoute de certaines énergies.

Voici les trois points positifs de l’anxiété :

Détecter les mensonges :

Les personnes qui ont des niveaux élevés d’anxiété sont souvent prudentes et font attention aux détails ce qui leur permet de détecter facilement les mensonges.

Empathie accrue :

Les personnes qui souffrent d’anxiété luttent continuellement contre les émotions, ce sentiment les aide à se comprendre et à comprendre l’autre plus aisément.

Instincts de réaction face au danger :

Les personnes anxieuses passent une grande partie de leur temps à penser aux pires résultats que peuvent avoir leur choix, ils sont également capables de reconnaitre les dangers potentiels. Une étude publiée dans The European Journal of Psychology a révélé que les personnes souffrant d’anxiété sont mieux placées pour détecter le danger et d’y réagir.

Il est important de savoir qu’il existe différents types de troubles anxieux, et tous ceux qui vivent avec l’anxiété ne seront pas affectés de la même manière.

Les différents types de troubles anxieux

Le GAD :

Autrement connu comme un trouble d’anxiété généralisée, désigne les personnes qui éprouvent des inquiétudes exagérées pour des tâches ou des événements simples. Le patient peut souffrir de cette inquiétude pendant des jours à des années, ce qui peut rendre la concentration sur des tâches quotidiennes difficiles. Le patient peut toujours imaginer le pire des cas et une inquiétude grave occupe toujours son esprit.

Les patients atteints de ce trouble éprouvent des vagues soudaines de terreur parfois sans même savoir la raison ou sans avertissement. Le patient peut éprouver un essoufflement, une douleur thoracique et une raideur.

L’OCD

Ou trouble obsessionnel-compulsif, le TOC est bien plus qu’un simple phénomène. Les patients font souvent face à des pensées obsessionnelles qui peuvent être dérangeantes et les amener à adopter des rituels qui viendront bloquer la réflexion et provoquer la culpabilité.

Le trouble de stress post-traumatique

Ou TSPT survient après qu’un événement tragique ou perturbant survienne dans la vie d’une personne. Beaucoup de soldats qui reviennent de la guerre souffrent de cette maladie mentale et cela provoque des retours en arrière et des cauchemars.

La santé mentale est très sensible et les patients ne devraient pas tous être regroupés dans la même boîte. Il est important de se rappeler que ces troubles sont réels, mais ils ne définissent pas la personne qui vit avec.

Source.